La Jamgon Kongtrul 3rd Memorial School

[École allant du jardin d’enfants à la huitième année]

Topkhana, 10th mile Kalimpong, Dist. Darjeeling, West Bengal, Inde

Le 3e Jamgon Rinpoché était impressionné par le haut niveau des écoles de Kalimpong et de Darjeeling. En revanche, il était consterné par le peu d’intérêt qu’on y portait aux traditions, aux valeurs et à la culture des peuples de l’Himalaya, et par les difficultés qu’éprouvaient les enfants démunis ou de caste inférieure à obtenir une bonne éducation. Il voulut établir une école pour les enfants démunis de l’Himalaya, quelle que soit leur caste ou leur religion.

Ainsi en fut-il. Après le parinirvana (décès) du 3e Jamgon Rinpoché, la famille Sandutshang, à laquelle il avait appartenu, offrit un terrain et une propriété pour l’établissement d’une école qui accomplisse sa vision. Un grand entrepôt fut transformé en école et, le 10 mai 1997, s’ouvrit la Jamgon Kongtrul 3rd Memorial School, en commençant par la première année de maternelle qui accueillit 30 enfants démunis. Il y avait deux éducateurs. Au début, tout était gratuit, mais on se rendit compte petit à petit que les parents s’engageraient plus sérieusement dans l’éducation de leurs enfants s’ils devaient débourser une somme, fût-elle minime. Maintenant, les parents doivent défrayer le coût de l’uniforme. Les enfants reçoivent chaque jour du lait et des biscuits.

 

social projectAujourd’hui, les classes de l’école vont de la première année de maternelle à la 8e année scolaire. Il y a 300 enfants, 14 enseignants et 4 assistants. L’édifice de l’école a été complètement transformé et comprend une grande salle, un bureau, un salon des professeurs, 12 salles de classe, 2 laboratoires de science, une salle d’ordinateurs et une bibliothèque. Il y a aussi un petit champ et un terrain de jeux.

Originellement conçue comme une école pour les castes inférieures, la Jamgon Kongtrul 3rd Memorial School attire maintenant aussi des enfants de familles de castes supérieures, à cause de la qualité de son enseignement. La vision de combler le fossé entre les castes et les communautés s’accomplit.